Entretien

ENTRETIEN

 

Le couteau est un objet durable, utile, et fiable. Il est capable de vous accompagner dans vos plus grands périples, dans les années  et vous est fidèle dans n’importe quelle situation…

Mais, comme tout compagnon fidèle, il a besoin qu’on s’occupe de lui, qu’on lui fasse des petites attentions, j’ai nommé : l’ENTRETIEN !

Vous ne tenez pas un objet industriel  entre les mains, vous ne tenez pas une lame sans âme et sans histoire, vous tenez un objet qui vous suivra dans le temps et dans vos aventures, qui a été forgé/assemble entièrement à la main et avec passion. Vous tenez un objet unique qui est le fruit d’une réflexion, de contraintes et de recherches. Vous tenez un objet qui s’imprègnera des histoires que vous lui ferez vivre, une lame qui servira de jalon de votre histoire…

Mais pour qu’il vous serve aussi bien, il est nécessaire de soigner ce couteau et de s’en occuper.

 

L’acier :

Acier carbone : Les lames réalisées dans l’atelier d’Acryle, sont en acier carbone (s’oxyde plus facilement que l’inox). Elles sont majoritairement forgées dans la nuance appelée XC75, qui présente l’avantage d’être un acier polyvalent, tolérant et qui s’affute facilement. Avec le temps et l’usage, cet acier va se patiner, se griser, il perdra de son aspect brillant. Ce phénomène est dû à l’acidité des aliments et des différents contacts de votre couteau. Il n’entrave en rien les capacités techniques de la lame, et, est même apprécié car il montre que le couteau est utilisé, qu’il vit et qu’il vieillit. Il s’imprègne des expériences que vous lui infligez. Vous pouvez cependant décider de le polir pour éviter ce phénomène. Il existe différentes pates et outils de polissage disponibles dans les grandes surfaces de bricolage ou sur internet.

Avec les aciers carbones, il est indispensable d’essuyer la lame de votre couteau après utilisation ou après l’avoir mis au contact de l’eau ou d’une source d’humidité. Autrement il rouillera. La lame peut être passée sous l’eau, mais elle doit être séchée impérativement après.

Pour les aciers damas carbone : Les recommandations sont les même que pour les aciers carbone classique.

 

Dans tous les cas, si la lame ne sert pas souvent, elle doit être retiré de son étui et éventuellement être huilée (l’essuyer avec un chiffon huilé) pour la protéger de la corrosion.

 

Le bois : Le bois est un matériau vivant, bien qu’il soit sec et sain, il évoluera lui aussi avec le temps. Suivant le taux d’humidité et l’entretien que vous lui offrez, il pourra se dilater, se foncer, se rétracter jusqu’à, dans le pire des cas, se fissurer. Pour minimiser ce genre de désagréments, il est recommander de ne pas plonger le manche dans l’eau, et de lui appliquer régulièrement  (plusieurs fois dans l’année) de l’huile (de Lin, d’olive, camélia, etc…. ) pour qu’il soit nourris et qu’il résiste à l’humidité.

 

Le nettoyage : Il est important de ne jamais utiliser de lave-vaisselle, ni le grattoir d’une éponge pour laver une lame. Dans le premier cas, vous la ferez rouiller, dans le second, vous la rayerez (et la rendrez plus sensible à la rouille...)

 

L’affutage : L’idéal est d’affuter la lame avant qu’elle ne soit trop émoussée et de n’utiliser que des pierres à affuter (proscrire les affuteurs, etc…). Elles sont disponibles dans n’importe quelle grande surface de bricolage ou sur le net . Elles peuvent s’utiliser à l’eau ou à l’huile et durent très longtemps. Un affutage fréquent  est idéal si la lame sert beaucoup. L’affutage s’exécute  à un angle compris (suivant les lames) entre 15° et 30°.

 

Les axes des couteaux pliants : La lame peut prendre du jeu avec la dilatation et rétractation du bois dut aux changements d’humidité ambiante. Les plaquettes ne sont alors plus suffisamment maintenues par le rivet. Il suffit de venir mater l’axe à 45°, de chaque coté, sur un support dur (étau fermé, enclumette, bout d’acier suffisamment épais), avec un marteau boule ou la panne d’un marteau classique (coté pointu). Cela suffira amplement pour resserrer l'ensemble.
Attention a ne pas taper directement sur le dessus, ni trop fort !

 

Voilà, la petite notice d’entretien est arrivée à son terme. L’Atelier d’Acryle vous souhaite de vivre d’agréables expériences avec votre lame.

Si vous avez le moindre doute concernant l’entretien, ou si vous ne savez pas affuter votre couteau (nous le ferons devant vous en vous donnant les explications nécessaires pour le faire vous-même), ou si vous désirez remettre à neuf votre couteau (polissage, changement de plaquettes, lorsque cela est possible, affutage ) vous pouvez nous contacter à l’adresse mail suivante : atelier.acryle@gmail.com

Bonnes aventures et bon entretien !                                                                                 

                                                                                                                                                                     

Ajouter un commentaire